Les conférences

Des thématiques variées :
patrimoine, architecture, histoire, urbanisme, métiers d'art, savoir-faire, restauration...

Nantes Renaissance propose un programme de conférences gratuites et accessible à tous, sans inscription préalable, à l’auditorium du Muséum d’Histoire naturelle à Nantes. Elles sont proposées de 18 H à 19 H 30.

Conférences proposées au 1er semestre 2022

quai-de-la-fosse-jean-françois-caraes
Quai de la Fosse, médiathèque Jacques Demy au premier plan

mardi 25 janvier à 18 h

Le Quai de la Fosse à Nantes : une architecture, des architectures

animée par Jean-François Caraës (Conservateur en chef du patrimoine honoraire et historien)

Avec son front de façades de «  maisons magnifiques qui, pour la plupart, ressemblent à des palais », le quai de la Fosse participe de la représentation du port de Nantes au XVIIIe siècle, de sa prospérité et de l’opulence des négociants qui en sont à l’origine. Il subsiste encore heureusement plusieurs de ces immeubles emblématiques du Nantes d’Ancien Régime, mais les dramatiques destructions de la Seconde Guerre mondiale ont considérablement modifié le quai et la ligne des immeubles que l’on voit actuellement. Au-delà de l’architecture «  de style Louis XV » décrite en son temps par Giraud-Mangin, il faut y voir aujourd’hui, de la Bourse à Notre-Dame de Bon-Port, une composition hétérogène d’architectures qui s’étalent du début du XVIIIe siècle aux années 1980. La conférence propose de donner quelques clés de lecture pour comprendre le quai de la Fosse d’aujourd’hui.

mardi 22 février
à 18 h

Dans les Pas de la chaussure nantaise, une histoire de l’industrie de la chaussure et du cuir à Nantes

animée par Philippe Martin (auteur) et introduit par Arnaud Biette (Président de E+Pi, directeur de collection)

DANS LES PAS DE LA CHAUSSURE NANTAISE nous emmène à la découverte d’un pan méconnu de l’industrie régionale et pourtant essentiel. Au XVIIIe siècle, le port exporte ses peaux tannées dans toute l’Europe. Au siècle suivant, des manufactures de chaussures ont des ambitions qui dépassent largement notre territoire et des fortunes se font rapidement. Toute une filière émerge avec le cuir, le caoutchouc, le feutre de laine, les tanins, les cirages, les formes en bois, les machines-outils, etc… et les premiers réseaux de magasins bien avant que Fougères et Cholet prennent le relais.
Une belle page de la réclame à la publicité met en valeur les produits de la région nantaise. C’est aussi l’occasion de faire connaitre ce patrimoine qui a laissé de nombreuses traces dans la ville et ses alentours.
De la chaussure militaire à celle des colonies, du sabot et de la galoche à la chaussure de ville, en passant par la pantoufle et le chaussant de sport, une multitude de métiers se regroupent pour habiller nos pieds si fragiles. Les usages de la chaussure ont bien évolué d’un produit de luxe à un accessoire de mode et de style très répandu.
Si cette activité a disparu de nos rivages au début des années 1980, on assiste à l’éclosion d’une nouvelle génération de talents dans ce domaine, et si l’histoire recommençait ?

mardi 15 mars à 18 h

La Fabrication des fenêtres à travers les âges

animée par Loïc CHEVER (artisan menuisier)

Le travail du bois est une activité humaine très ancienne.
Le terme « menuisier » provient du latin « minutiare » (rendre menu). En effet, le menuisier œuvre sur des petites pièces (fenêtres, portes,mobilier, volets, parquets…). Il est aussi appelé « charpentier de petite cognée ».
Laissez-vous conter l’évolution de la profession de menuisier par un maître artisan passionné par son métier. Il illustrera son propos par laprésentation de l’un de ses derniers projets (fenêtre XVIIIème siècle).

mardi 12 avril
à 18 h

La Restauration du dôme de Notre-Dame-de-Bon-Port,

animée par Patricia Jaunet (architecte du Patrimoine) et Tristan Mahéo (restaurateur de décors peints)

L’église Notre-Dame-de-Bon-Port a rouvert ses portes au public en octobre 2021, après trois années de travaux. Les principales interventions ont concerné les toitures de l’église et les décors de la coupole, à l’intérieur de l’édifice. La conférence présentera le chantier de restauration de la coupole et de ses décors peints.

jeudi 5 mai
à 18 h

Henri IV, homme de paix

animée par Nicole VRAY (docteur ès-lettres, historienne et auteur).

Le “bien bon” roi de France et de Navarre Henri IV n’a eu de cesse de rétablir la paix dans un royaume dévasté par les guerres de religion, paix militaire, religieuse et civile. Cette période faste de 12 ans, de 1598 date de l’édit de Nantes, à 1610 celle de l’assassinat, aura cependant marqué l’Histoire par les volontés souvent visionnaires de ce roi d’exception.

Collégiale de Notre-Dame de Nantes

mardi 31 mai
à 18 h

La Collégiale Notre-Dame, la nécropole ducale ?

animée par Lény Charrier (docteur en histoire de l’art médiévale).

À l’origine, la collégiale Notre-Dame serait une chapelle érigée durant l’Antiquité tardive. La reconquête du comté nantais par Alain Barbetorte, grâce à l’aide miraculeuse de la Vierge, l’incite, notamment, à la faire reconstruire. Les querelles liées à sa possession entre les abbayes de Sainte-Croix de Quimperlé et de Saint-Sauveur de Redon, puis sa conversion en collégiale en 1325, participent à sa renommée. À compter du XVe siècle, l’installation de la cour ducale à Nantes consacre l’édifice. Il sera alors question de mettre en lumière la manière dont les ducs et leurs proches s’approprieront la collégiale.