Le moulin du chêne, Vertou

 
_____________________________________________________________________________
 
Programme d’origine : Moulin à vent
Adresse : Coteau du chêne, Vertou
Propriétaire : Ville de Vertou
Occupant actuel : Néant, édifice abandonné et clos
Situation : Domine le coteau, à proximité de la Sèvre
Protection particulière : Néant, « emplacement réservé pour installation d’intérêt général » sur le PLU
 
____________________________________________________________________________________
 

Ce moulin à vent, datant de 1817, reprend le type de « moulin-tour » que l’on trouve dans la région. sa toiture de forme conique, aujourd’hui disparue, tournait sur une maçonnerie fixe, afin d’orienter les ailes perpendiculairement à la direction du vent. Sur le cadastre de 1830, une quinzaine de moulins est mentionnée sur la commune. Celui-ci portait des ailes au début du siècle, mais fût abandonné par la suite. Il est désormais en très mauvais état, une partie de l’édifice a été enduite avec du ciment et la végétation pénètre dans les maçonneries. Ce moulin appartient à la Ville de Vertou et n’est pas désigné comme élément du petit patrimoine à protéger sur le Plan Local d’Urbanisme. Au contraire, la zone du secteur est « un emplacement réservé pour installation d’intérêt général ». Cette mention signifie qu’une requalification du secteur est prévue, ce qui pourrait impliquer la destruction du moulin.

Le moulin est pourtant un élément majeur du patrimoine de Vertou. Dominant la Vallée de la Sèvre, il constituait au XIXe siècle un repère majeur dans le paysage, visible depuis l’escale. De plus, cet élément phare de l’activité meunière reste un symbole fort de l’histoire de la commune. Il est un lieu de promenade très fréquenté par les Vertaviens, qui restent très attachés à cet édifice, et il offre un panorama exceptionnel sur le village du Chêne et la Chaussée aux Moines. Il est un des seuls moulins à vent à avoir gardé, malgré sa détérioration, sa structure originelle. D’autres, comme les moulins du Portillon, ayant été rachetés par des propriétaires privés, ont été très fortement remaniés, et transformés en habitations.

Texte : Margaux Gandillon – Photos couleurs : Margaux Gandillon – Photos en noir et blanc : © Cartes postales du début de siècle tirées des ouvrages Vertou au fil du temps et Regards sur Vertou, hors-série 1995.

.